D’ abord un peu d’ histoire …

            Le terme chaï ( on prononce tchaï) signifie thé en hindi, langue officielle de l’ Inde, et il est consommé par tous à tout moments de la journée. On trouve du masala (mélanges d’ épices) chaï dans toute les maisons et à tout les coins de rue , pour quelques roupies seulement ! Chacun sa recette, il sera toujours succulent et brulant !La coutume indienne veut que l’ on offre le chaï en guise de bienvenue dans les maisons ou même dans les commerces.Et il n’ est pas rare de trouver des vendeurs de chaï ambulants dans les trains !

Cette délicieuse boisson est devenue traditionnelle en Inde depuis la moitié du 19 ème siècle. Le masala chaï est originaire d’ Asie du sud (Inde, Népal, Tibet, Pakistan). Il s’ agit d’ un thé noir auquel on ajoute des épices (très utilisés dans la cuisine ayurvédique pour soutenir et stimuler la digestion), du lait et du sucre. Son excellence tient de la qualité et de la fraîcheur des aliments. Les indiens le dégustent très sucré.
Traditionnellement, les indiens utilisent du thé noir Darjeeling ou Assam en feuilles, du lait de vache (souvent entier), du sucre (le jaggery, un sucre brun qui n’a pas subit de transformation) et des épices telles que la cardamome, la cannelle, le gingembre, le clou de girofle, poivre noir, muscade, parfois du fenouil ou encore de l’ anis étoilé.

Les asiatiques considérant le chaï comme une boisson médicinale car elle a de nombreuses vertus ; de part la théine (antioxydant, anti-bactérien, anti- inflammatoire, qui augmentent le système immunitaire, soutien le métabolisme en aidant la digestion) et d’ autre part les épices qui possèdent également des propriétés spécifiques. Comme par exemple la cannelle qui augmente la vitalité, soulage les ballonnements, et réduit la fatigue. La merveilleuse cardamome , calmante, antalgique, digestive, qui contient calcium et magnésium, lutte contre la mauvaise haleine….
Reste à savoir que le thé contient de la caféine et est par logique un stimulant donc selon votre nature, consommez le avec modération !

Et n’ hésitez pas à créer vos propres composition comme par exemple utiliser du thé vert (moins de caféine) ou remplacer le lait de vache par du lait végétal (avoine ou d’ amande), éviter le sucre ou choisir de la cassonade, de la mélasse, du miel. Et pourquoi pas une version « tisane » sans lait !sans sucre, sans thé…..bon là on s’ éloigne du vrai chaï!!
Le dosage des épices est variable aussi selon les goûts , et si elles sont utilisées fraîche ou en poudre. Le mieux étant de tester différentes recettes, adapter ses préférences et être créatif.

En général pour faire du chaï on commence par préparer les épices (râpées, pilées, écrasées…) que l’ on recouvre d’ eau et que l’ on met à bouillir. Ensuite on ajoute le thé,on porte à nouveau à ébullition et on laisse infuser.Puis on filtre le tout, on ajoute le lait et le sucre et on reporte à ébullition. Le chaï se boit bien chaud. Voici quelques propositions de recettes…

La plus simple des recettes :
Pour 6 tasses
*4 tasses de lait
*2 tasses d’ eau
*1 cs de thé
*4 cs de sucre
*un petit morceau de gingembre

Faire bouillir l’ eau avec le gingembre (en morceau, râpé ou écrasé) avec le thé pendant 2 minutes. Ajouter le lait, porter à ébullition pendant 3 ou 4 minutes. Ajouter le sucre et laisser encore bouillir quelques minutes. Filtrez et servez !

Une variante plus parfumée:
Pour 8 tasses
*4 tasses d’ eau
*4 tasses de lait
*2 cs de thé noir
*4 gousses de cardamome
*4 clous de girofles
*1 bâton de cannelle
*1 cc de gingembre frais
*1 pincée de poivre noir
*1 pincée de muscade

Mettre les épices dans l’ eau et portez à ébullition pendant 5 minutes, filtrer, ajouter le thé et la muscade, porter à ébullition et laisser infuser 5 minutes, ajouter le lait et le sucre, porter à ébullition pendant 3 minutes, filtrer et déguster !

Une autre variante, plus corsée:
Pour 6 tasses
*3 tasses d’ eau
*3 tasses de lait
*4 cc de thé
*6 cc de sucre
*un bon morceau de gingembre
*3 cardamomes
*quelques grains de poivre

Mettre à bouillir l’ eau, le thé le sucre et les épices pilées au mortier pendant quelques minutes, ajouter le lait, faire bouillir à nouveau, plusieurs fois afin que le goût des épices ressortent bien. Puis filtrer !Attention c’ est chaud et épicé !! et surtout délicieux… hummmmm
NAMASTE