En identifiant les déséquilibres :

Connaître sa propre constitution « Prakriti » permet de mettre en évidence « Vikriti » qui désigne les différentes causes de déséquilibres. Ceux-là même qui nous affaiblissent et nous rendent vulnérables. Ils sont bien connus ; du stress à l’angoisse en passant par un sommeil perturbé, une mauvaise alimentation, de mauvaises pensées…etc.

Prakriti est la combinaison doshique dont nous héritons ; QUI et CE QUE nous sommes.

Quelques rappels concernant les doshas

  • Vata, le dosha de l’air contrôle tous les mouvements à l’intérieur du corps, il est le dosha principal.
  • Pitta, est le dosha du feu, il contrôle le métabolisme et la digestion.
  • Kapha, dosha de l’eau et de la terre, contrôle la structure du corps jusque dans ces moindres cellules.

Chacun de nous possède sa propre constitution mais chaque cellule de notre organisme contient les trois doshas.

Notre corps dépend de Vata pour respirer, faire circuler les liquides et les aliments, envoyer des signaux etc… Il a besoin de Pitta pour transformer les aliments et soutenir les fonctions intellectuelles. Et il a besoin de Kapha pour le bon maintien du tout ; cellules, muscles, graisses, os etc… Ils sont « inter- dépendants » et en symbiose avec le « rythme » naturel.

En général le surpoids est souvent lié à un déséquilibre de Kapha avec une digestion lente, de la paresse, de la léthargie, voir de la dépression et des problèmes au niveau respiratoire.

Ceci n’est qu’un bref aperçu pour comprendre sommairement comment « fonctionnent » les doshas et faire le lien prise de poids et thème abordé.

En fonction des cycles :

L’Ayurvéda distingue 3 cycles ( Vata Pitta Kapha ) du lever au coucher du soleil et qui se répètent la nuit (notez que des décalages se font selon l’endroit du globe terrestre où l’ on se trouve).

Prenons l’ exemple du dosha Pitta et de son rapport au soleil :

Le rôle de Pitta dans l’organisme équivaut à celui du soleil. C’est à dire que plus le soleil brille (milieu de journée entre 10 et 14h selon le lieu et la saison) et mieux l’organisme est préparé à digérer les aliments. Une meilleure digestion entraîne une conversion des aliments en énergie, non en graisses. Le soleil est comme un support de la digestion, il l’a facilite, alors qu’au lever et au coucher il amoindrit ses qualités digestives. Naturellement.

Ainsi, l’ Ayurvéda préconise que le déjeuner doit être le repas principal. Il peut être copieux et équilibré ce qui aura pour conséquence d’ envisager un dîner« léger » (en évitant les aliments lourds et/ou gras et en quantité moindre pour une digestion plus aisée). Malheureusement, aujourd’hui, force d’ industrialisation et de comportements de sur- consommation, le dîner est devenu le repas principal dans de nombreux foyers entrainant nombres de désequilibres… précisément de surpoids.

Un corps épuisé ne peut satisfaire ses besoins internes, ainsi lorsque vient l’heure de Kapha en soirée et que vous vous sentez lourd, il est important de prendre du repos et de dormir.

Au plus nous vivons en accord avec les éléments, et la nature, au plus on se rapproche de sa propre nature, de son équilibre, et dans la plénitude.

(d’après un ouvrage de Deepak Chopra)