La purification par les 5 soins «  Pradhana karma »

Certaines pratiques de la cure ayurvédique Panchakarma peuvent paraître un peu « impressionnantes » à première vue, aussi revenons un peu plus en détails sur celles-ci afin de mieux comprendre le pourquoi et le comment. Et gardons à l’ esprit que ces « purifications » activent les fonctions naturelles du corps dans le but d’éliminer les toxines.

1- VAMANA = le vomissement thérapeutique

On élimine , par le canal supérieur, les éléments toxiques (excès de Kapha dosha) présents aux niveaux des voies respiratoires, des poumons et de l’ estomac. Les massages auront « préparé » le terrain. Le matin du traitement une infusion de plantes médicinales est prise petit à petit jusqu’ à ce que l’ envie de rejeter arrive. Je ne connais personne qui apprécie ce moment mais une fois que c’ est « fait » quel soulagement, quelle légèreté, on se sent propre !

2- VIRECHANA = la purge

On consomme un purgatif , à base de plantes médicinales et d’ épices afin d’ éliminer l’excès de Pitta dosha au niveau de la sphère digestive. Il s’agit de purifier les organes abdominaux (foie, intestin grêle). La mise en place d’ une diète est prévue quelques jours avant ainsi que la prise de ghee (beurre clarifié). La boisson ayurvédique se prend le matin de la purge, à jeun. S’en suivront 3 ou 4 évacuations. Le jeun est préconisé toute la journée ou au moins pendant 6h. Puis on reprend une alimentation légère style soupe de riz et une réintroduction des aliments petit à petit. Oui bien sûr ça fait un peu mal au ventre mais ça passe et le nettoyage et la purification se font ressentir des pieds à la tête !

3- BASTI = le lavement

Il en existe de nombreux, tous à base d’huiles ou de décoctions médicinales appliqués en interne ou en externe.

*Anuvasana Basti, le principal, est la purification du colon par voie interne. Le but étant de restaurer le déséquilibre de Vata dosha qui siège dans le colon pour une élimination équilibrée des selles. La solution de ce lavement est préparée avec un mélange d’eau tiède et d’huile médicinale que l’on introduit par voie rectale. Un léger massage de l’abdomen de quelques minutes est pratiqué juste après. Il est important de « garder » le liquide un certain temps et ensuite de l’évacuer. Vous vous direz vite ; facile à faire à la maison !

* D’ autres « Basti » à titres d’exemples ; Le Siro Basti (ou Siro Dhara) qui est une application d’huile médicinale sur la tête pendant une trentaine de minutes afin d’harmoniser Vata dosha au niveau de la respiration qui, s’il est déséquilibré peut provoquer des troubles aussi bien physiques que psychiques. Le Karna Basti consiste à insérer des gouttes d’ huile spécifique pour les oreilles dans le conduit auditif externe. Le Netra Basti consiste à déposer des gouttes d’huile spécifique pour les yeux sur chaque œil pendant quelques minutes.

4- NASYA = nettoyage des voies nasales

La pratique permettant de libérer la tête et la sphère ORL des impuretés. Une véritable purification de la partie haute du corps , système nerveux compris. Un massage vigoureux (tête, nuque, épaules) précède l’ inhalation (décoctions de plantes,des fumées ou des poudres toutes médicinales) et l’ application d’huile médicinale dans les narines. Le nez est la porte du cerveau, de l’ esprit, des fonctions cérébrales… à vue de nez… mieux vaut ne pas se laisser encombrer… Une Lota (carafe spéciale) à la maison, quelques minutes pour apprivoiser la pratique et on se sentira de mieux en mieux !!

5- RAKTA MOKSHA = Purification du sang

Autrefois cette pratique s’effectuait avec l’aide de sangsues afin de dépolluer le sang des toxines et certaines cliniques l’appliquent encore. La pratique d’une saignée permet de diagnostiquer la présence de toxines dans le sang selon la couleur et de traiter un excès de Pitta dosha. Pratique inconnue personnellement, plutôt préconisée dans des cas très particuliers, par des médecins spécialistes.

Toutes ces pratiques drastiques interagissent entre elles afin de ramener l’équilibre des doshas.

Il est fondamental d’ être accompagné par des personnes compétentes comme les médecins ayurvédiques, au sein de cliniques adaptées et reconnues, et avec le personnel nécessaire et une hygiène irréprochable évidemment.Examen et bilan complets ayurvédiques auront été effectués au préalable par le médecin ayurvédique afin de déterminer précisément le protocole à adapter selon la constitution propre, la nature de son déséquilibre, voire les contre-indications en rapport de certains soins. Avec une surveillance et un accompagnement au quotidien.

Pour avoir testé cette cure en Inde, je la recommande , car ramener l’équilibre au sein de l’organisme ne peut que garantir une meilleure santé dans le long terme, un bien-être physique et mental quotidien.